Notice des auteur.e.s

Alicia Servier, « Le chevalier et le fou : du personnage à la figure dans les enluminures du Lancelot du Lac (XIIIe-XVe siècle) »

Alicia Servier est doctorante en troisième en année en Histoire de l’art médiéval sous la direction de Christian Heck à l’Institut de Recherches Historiques du Septentrion (IRHIS). Elle est également et chargée de cours à l’université de Lille 3 Charles de Gaulle.

Son sujet de recherche porte sur la représentation des figures féminines dans les images enluminées du roman de Lancelot du Lac entre le XIIIe et le XVe siècle.

Elle a déjà collaboré dans le passé avec le CELLAM puisqu’elle a organisé avec Joanna Pavlevski et Adeline Latimier deux journées d’études sur le thème « Merveilleux, marges et marginalité dans la littérature et l’enluminure profanes en France et dans les régions septentrionales (XIIe-XVe siècles) » à Lille le 16 octobre 2014 et à Rennes le 27 novembre 2014.

 

Hélène Heyraud, « La femme fatale : essai de caractérisation d’une figure symboliste ».

Hélène Heyraud est en première année de thèse en histoire de l’art à l’Université Rennes 2.

Elle travaille sous la direction de Pierre-Henry Frangne, son sujet de recherche est le suivant : « Rapport à l’être féminin et complexité du mouvement symboliste : le cas des peintres symbolistes de langue française ». Membre du comité scientifique du laboratoire ALEF, elle va intervenir le 11 juin dans le cadre du séminaire portant sur la notion d’Enquête.

 

 Mathilde Dumontet,  « Mise en jeu de personnage ou de figure dans le théâtre de Jean Genet »

Mathilde Dumontet est doctorante à l’Université Rennes 2 depuis septembre 2012.

Elle travaille, sous la direction par Sophie Lucet et de Bénédicte Boisson, sur « Les représentations de la figure de l’homme dans les mises en scène de Roger Blin des pièces de Samuel Beckett et de Jean Genet entre 1953 et 1966. »

Chargée de cours au sein du département Arts du Spectacle, elle participe aussi aux activités du laboratoire ALEF sur l’archive et la création, dont elle est depuis 2014 la coprésidente.

Elle est intervenue lors du colloque internationale organisé par le laboratoire théâtre de Rennes 2 (nom du colloque ?), ainsi que dans diverses Journées d’études. Elle a enfin organisé avec Flore Augereau, en mars 2014, une Journée d’étude internationale sur la relation entre théorie et pratique dans le théâtre universitaire.

 

Pierre Boizette, « Conjurer la figure, élaboration postcoloniale du personnage féminin chez Scholastique Mukasonga »

Pierre Boizette est doctorant contractuel au sein du centre de recherches Littérature et Poétiques Comparées de l’Université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense.

Il travaille sous la direction de M. Jean-Marc Moura. Ses recherches portent sur « la représentation des figures historiques des Grands Lacs africains chez Scholastique Mukasonga, Moses Isegawa et Ngugi wa Thiong’o ».

  

Elara Bertho, « Réflexions sur la notion de figure : que devient le personnage dans la fiction historique ? A partir de Sarraounia au Niger, Nehanda au Zimbabwe, Samori en Guinée »

Ancienne élève de l’ENS de Lyon et agrégée de lettres modernes, Elara Bertho prépare une thèse de littérature comparée sous la direction de Xavier Garnier, à Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Ses travaux portent sur les représentations de résistants à la colonisation en littérature et dans les arts, à travers les figures de Sarraounia au Niger, de Samori en Guinée, et de Nehanda au Zimbabwe.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search